4/ SCENARIOS POLITIQUE

Les intrigues politiques forment un fond idéal pour toute une série de scénarios. Cependant, mettre en place une telle situation exige un énorme travail de préparation. Le plus gros de ce travail est la création des protagonistes car tout repose dessus. Une intrigue politique nécessite plusieurs factions en compétition pour le pouvoir ou l’argent : le minimum étant 2 en oppositions frontales, chacune ayant 1 ou 2 factions subalternes pour les basses besognes, auxquels on peut ajouter 1 ou 2 factions supplémentaires, spectatrices de la lutte, attendant le bon moment pour tirer leur épingle du jeu. Ceci étant le minimum, vous pouvez aller jusqu’à une dizaine de factions voire plus. Comme référence, je vous recommande Game of Thrones, surtout les romans : vous verrez ce que cela représente comme travail. Ces factions peuvent être des familles nobles et bourgeoises, des partis politiques, des administrations ou tout autres groupes à responsabilités en fonction de l’univers.

Chaque faction doit être détaillée : nom des membres les plus importants, effectifs, implantations, revenus, moyens financiers et matériels, cercles d’influences, alliés et ennemis, ambitions, secrets inavouables, etc… plus vous détaillerez chaque faction et plus vous augmenterez vos possibilités de scénarios. Faites une fiche pour chacune, avec arbres généalogiques ou organigrammes si cela peut vous aider. C’est un gros travail, surtout inventer des noms pour tout le monde, mais comme c’est une toile de fond, cela servira pour plusieurs scénarios voire pour une campagne.

Il y a plusieurs possibilités de scénarios que vous pouvez développer sur fond d’intrigues politiques :

  • Espionnage : ce ne sont pas les scénarios les plus pratiqués. Ils ont pourtant leur intérêt. Le postulat de départ est simple ; les PJ sont engagés (à moins qu’ils ne soient déjà employés ou qu’ils aient rallié la cause d’une faction) pour récupérer des informations sur une autre faction. La difficulté viendra de la faction visée et de la sensibilité de l’information. Les PJ seront donc amenés à effectuer des opérations de surveillance de bâtiments ou de personnes, intrusions discrètes de jour comme de nuit, infiltrations, vols, etc… les scènes d’actions se résumant généralement aux rencontres intempestives avec les gardes (ce qui est pourtant à éviter).

  • Déjouer un complot : un classique. Les PJ ont des informations fragmentaires sur un complot en préparation ou plus simplement, ils sont chargés de la sécurité d’un événement. C’est le MJ qui organise le complot (assassinat, enlèvement, attentat, coup d’état, etc…). Ce scénario mélange une enquête et l’organisation d’une défense. Toutes les aptitudes des PJ sont mis à l’épreuve. Il peut facilement s’émailler de scènes d’actions.

  • Organiser un complot : c’est l’inverse du précédent. Sachant que les PJ doivent également penser à une porte de sortie car l’acte est forcément illégal. Le mieux étant pour eux d’imaginer un plan où ils ne seront pas soupçonnés. Un scénario très intéressant à masteriser.

Mini campagne :

  • scénario 1 (déjouer un complot) : les PJ travaillent pour une faction, ils assurent la sécurité d’un membre éminent qui participe à un événement. Plusieurs tentatives d’assassinats ont lieu, jusqu’à ce que les PJ éliminent définitivement le groupe engagé pour la besogne.

  • Scénario 2 (espionnage) : l’employeur demande au PJ de remonter jusqu’au commanditaire et de trouver des preuves compromettantes. Il n’est pas nécessaire que ces preuves permettent une inculpation car l’employeur des PJ a une autre idée en tête.

  • Scénario 3 (organiser un complot) : l’employeur des PJ connaît avec certitude le nom de son ennemi mais préfère régler cela à sa manière ou bien les preuves du scénario précédent ne suffisent pas à une inculpation auprès des autorités. Il charge les PJ de faire tomber son adversaire, qu’il soit déchu, remplacé, viré ou même condamné pour un crime qu’il l’ait commis ou non.

Vous le voyez, sur fond d’intrigues politiques, on peut générer de nombreux scénarios intéressants, se succédant ou s’imbriquant les uns dans les autres. Vous pouvez également inclure des scénarios d’exploration ou de voyages pour le compte d’une faction visant à étendre ses revenus ou son influence. C’est un foyer extrêmement riche qui peut faire sortir vos joueurs des sentiers battus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *